RSE : Prendre conscience de son impact social, sociétal et environnemental

RSE

Si la RSE – Responsabilité Sociétale des Entreprises – s’exprime au quotidien au sein de nos entreprises, elle n’est pas toujours suffisamment valorisée. Or la RSE représente un levier de performance globale. Comment la décliner concrètement dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue ?

Des engagements pris sur le long terme

Difficile aujourd’hui de concevoir la vie de l’entreprise sans intégrer sa part de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). La RSE fait l’objet de rapports sociaux et environnementaux et constitue de plus en plus un axe de développement stratégique. Elle est avant tout un levier de performance globale de l’entreprise, loin du concept ou du « produit » marketing que l’on serait tenté parfois de lui attribuer. Par ailleurs, les exigences RSE ont pris une dimension très concrète sous l’effet de la crise sanitaire. Nous avons pu mesurer l’enjeu qu’elle représentait notamment dans le cadre des réponses aux appels à projets du Plan « France Relance ».

Mais au-delà des mesures de prévention imposées par la sécurité sanitaire, la RSE s’inscrit bel et bien dans une démarche d’amélioration continue. Les engagements pris en matière sociale, sociétale et environnementale ne peuvent en effet s’entendre que durablement.

Stéphane Pavlovic, Responsable Hygiène Sécurité Environnement Économie, UIMM Lorraine.

« Au travers de la démarche que nous déployons, nous vous aidons à identifier, concrétiser ou consolider vos actions en matière de RSE, demandez-nous »

Des acteurs engagés sur le territoire

Ce qui est vrai pour les grandes entreprises, soumises à des obligations réglementaires strictes, l’est tout autant au sein des TPE-PME. En effet, la RSE n’est pas l’apanage des grands donneurs d’ordres. Au contraire, qu’on le veuille ou non, les entreprises industrielles « font de la RSE » implicitement, parfois sans le savoir, et de manière pragmatique. Répondre aux enjeux sécurité, lutter contre la pollution, encourager une politique d’achats responsables, favoriser le bien-être de ses salariés, accueillir et former des apprentis ou encore se rapprocher des structures d’insertion sont autant d’actions qui contribuent concrètement à une démarche RSE. Par leur ancrage territorial, les entreprises industrielles ont un impact social vis-à-vis de leurs salariés, de leurs clients, de leurs fournisseurs et des collectivités locales. Cette proximité les engage dans une responsabilité citoyenne.

Carlos Rodriguez, Responsable Gestion et Développement RH, UIMM Lorraine.


« En structurant l’approche RSE, nous mettons en lumière ce que les entreprises industrielles font depuis toujours, par nature, au
sein de leur environnement proche ».

Évaluer et cibler : les clés pour mettre en œuvre son plan d’action

La démarche que nous lançons aujourd’hui consiste à redonner du sens aux actions en matière de RSE. Il s’agit de décrypter et de mieux prendre conscience de son impact social, sociétal et environnemental. « Comment agir de façon plus responsable ? » : une évaluation permet d’identifier les points forts, les points faibles et les pistes d’amélioration pour ensuite engager un projet ciblé et approfondi. L’approche se veut systémique et pragmatique, alignée sur les enjeux de performance globale propres à chaque entreprise. Dans le domaine de la RSE, les clés d’entrée sont multiples. Une action particulière peut ouvrir de nouvelles portes. Par exemple, valoriser sa « marque employeur » constitue un levier d’attractivité, notamment auprès de la jeune génération en quête de valeurs, facilite les recrutements et par conséquent la performance. Par nature, une démarche RSE suppose une responsabilité partagée : c’est par l’échange des bonnes pratiques et les retours d’expérience que nous allons enrichir la « boîte à outils » pour vous aider à intégrer la RSE dans toutes ses dimensions.

Autres actualités

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email