#DIALOGUESOCIAL : Négocier des accords de branche pour vous faciliter le quotidien ou vous accompagner sur les transitions professionnelles

En décembre 2019, l’UIMM Lorraine et les syndicats de salariés de la métallurgie en Moselle ont conclu un accord « Mesures d’Urgence » pour accompagner la filière automobile dans ses transitions professionnelles. Plus de 3,3 M € ont été mobilisés sur 2 ans. Retour et bilan sur les actions mises en place.

La qualité d’un dialogue social se mesure – entre autres – aux initiatives et expérimentations dont les partenaires sociaux savent se saisir. Conclu pour 2 ans (2020 et 2021) l’accord prévoyait un financement spécifique (100 %, rémunération comprise) des actions de formation visant à maintenir et à développer les compétences des salariés de l’ensemble de la filière automobile en anticipant et préparant les mutations à l’œuvre.

Cet accord est remarquable car il a réuni tous les syndicats face aux tensions économiques que connaît déjà la filière automobile, mais aussi parce qu’il a voulu anticiper les mutations considérables, tant pour l’emploi que pour les entreprises elles-mêmes, qui inéluctablement s’annoncent. Et ce tant pour les constructeurs automobiles que les sous-traitants « souvent des PME de 10 à 20 salariés ». Le périmètre de l’accord comprenait :
• la construction automobile ;
• la mécanique, la fonderie et forge d’acier, l’emboutissage d’acier, en amont de la « filière » construction automobile ;
• et plus généralement, la fabrication, la fourniture de biens ou de services destinés, directement ou indirectement, à une entreprise ayant pour activité la construction automobile, peu important la situation géographique de cette dernière sur le territoire national.

Un bilan positif !

Deux ans après – durant la pleine crise sanitaire – le bilan est plus que positif. 90 entreprises industrielles ont mobilisé l’accord, sur des formations de technologies industrielles fondamentales, de commande des transformations industrielles et de mécanique et électricité (en priorité). Une belle réussite pour le territoire et la filière automobile !

2022 sera également riche de temps de négociation paritaire en Lorraine, notamment pour préparer le déploiement de la nouvelle Convention Collective de la Métallurgie. Nous sommes convaincus que nous saurons trouver ensemble, organisations syndicales de salariés et UIMM, la voie d’une mise en œuvre sereine, efficace, partagée, pour bien préparer l’avenir de l’industrie lorraine et de ses salariés. C’est essentiel car l’industrie est la colonne vertébrale économique et sociale de nos territoires.

  • + de 90 établissements industriels accompagnés
  • 63 % des entreprises comptent moins de 100 salariés
  • Près de 2 400 stagiaires formés
  • 62 % des stagiaires dans les CSP ouvriers et techniciens
  • 27 000 h de formation

Découvrez cet article dans le dernier numéro d’#IndustrielsEngagés d’avril 2022 :

Autres actualités

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email